15 Mai 2019

Bad Religion: Age of Unreason (2019)

Album : Age of Unreason

Style musical : Punk Rock

Compagnie : Epitaph

Note: 9/10

Les vétérans de la scène Punk Rock Californienne Bad Religion sortent leur 17e album intitulé Age Of Unreason.

Emblème phare du mouvement "Punk Rock Protestataire" depuis presque 40 ans, le groupe originaire de Los Angeles est une référence dans le genre et le charismatique Greg Raffin (chanteur/compositeur/cofondateur) y est pour beaucoup. Son style inimitable est la marque de fabrique du combo depuis le début de la création de celui-ci.

C'est le premier album du groupe avec le guitariste Mike Dimkich (ex membre de The Cult) et le batteur Jamie Miller (du groupe ...And You Will Know Us By The Trail of Dead) remplaçant respectivement Greg Hetson et Brooks Wackerman . Ces deux membres se sont très bien adaptés au groupe et ont aidé au succès de ce disque. C'est également le premier à être produit par Carlos de la Garza suite à la fin de la collaboration avec le producteur Joe Barresi, qui a produit tous les albums des Californiens depuis 2004. Ce dernier a quand même mixé le morceau The Kids Are Alt-Right, figurant sur cet opus en morceau caché à la fin de What Tomorrow Brings.

Six ans après True North, ce qui est rare pour le groupe qui nous a habitués à maximum trois ans entre deux albums, Age Of Unreason est un album frais, surprenant et parfait techniquement parlant.

La voix de Greg Raffin est, comme à son habitude, claire et percutante. Au niveau des paroles, les textes sont toujours rageurs et engagés envers la politique du pays dirigé par Donald Trump.

La batterie est énergique, rapide et colle parfaitement avec l'ambiance du groupe.

Le simple Chaos From Within, titre qui ouvre cet album, suivi de Do The Paranoid Style étaient déjà disponibles en écoute avant la sortie officielle.

Mes deux morceaux préférés sont Downfall (qui a un petit côté The Ramones) et My Sanity mais l'album est bon du début jusqu'à la fin malgré sa courte durée (35 minutes).

Cette nouvelle sortie nous prouve que la tribu de Los Angeles est toujours bien présente sur la scène punk rock. Ils ont toujours des choses à dire et sont toujours aussi bons, que ce soit dans les mélodies, les riffs de guitare et la qualité des textes. Le groupe semble immortel, indémodable et intemporel ! La seule déception est qu'il y ait une fin à cette pépite musicale à laquelle j'accorde un 9/10 (plutôt rare). Je vous le conseille plus que vivement ! À écouter tranquillement en faisant de la planche à roulettes au soleil par exemple...

Lu 2213 fois Dernière modification le mercredi, 15 mai 2019 10:23
Évaluer cet élément
(6 Votes)