12 Mai 2014

Avenged Sevenfold / Hellyeah: Critique et photos du concert de Québec (2014)

Spectacle: 12 mai 2014 au Colisée Pepsi
Organisateur: Mercure
Photographe: Louis Laliberté
Compte-rendu: Marie-Ève Duguay


D’entrée de jeu, mentionnons que la formation Adrenaline Mob n’a pas pu se rendre au concert de Québec hier soir, suite à un incident survenu sur la route. Rien de grave, mais ils ont dû annuler leur présence. J’étais bien triste, car j’avais envie de voir ce que le groupe de Russell Allen (Symphony X) avait à nous offrir live! Ce n’est que partie remise.

Hell-not so-yeah

On commence donc la soirée directement avec Hellyeah, qui s’est présenté gonflé à bloc. J’avais assisté à leur concert à Heavy Montreal l’an passé et j’avais beaucoup apprécié. Je me souviens avoir noté que je voulais les revoir en salle… Plus vraiment finalement. De mon siège (oui oui, un siège. Je sais.), je n’arrivais tout simplement pas à distinguer les mélodies, alors je me suis contentée de Vinnie Paul et de son pied pesant. Toute l’attention était dirigée vers lui de toute manière : les jeux de lumières mettaient surtout en valeur le célèbre batteur, qui a dû lancer une dizaine de baguettes dans la foule durant les 30 minutes qu’aura duré la prestation.

Dommage pour Hellyeah : j’ai l’impression que la foule n’était pas du tout prête à recevoir ce qu’ils nous ont envoyé. Des parents scandalisés, des jeunes qui se bouchent les oreilles, beaucoup de monde dans les couloirs qui disaient avoir détesté. Il va sans dire qu’il y a tout un monde entre la voix de Chad Gray (Mudvayne) et celle de M. Shadows… Et avec un son aussi déficient, le rendu était assez brutal! Il y avait quelques personnes vraiment actives qui se distinguaient assez bien au milieu du parterre immobile, sauf pour la finale avec la chanson Hellyeah où là on a pu observer un petit «circle pit» se former… Chad Gray essayant tant bien que mal de faire lever la foule un peu, j’étais probablement la seule de mon côté du Colisée à «headbanger» : on ne peut pas dire que la majorité ait pu apprécier à sa juste valeur ces vétérans du metal. Allez, Québec, on est capable de faire mieux que ça!

Pour ceux qui auraient aimé voir le groupe seul, sachez qu’ils ont promis de revenir bientôt!

As-tu du feu?

Je ne sais pas si Avenged Sevenfold pourra se permettre de la pyrotechnie ce soir au Centre Bell, mais M. Shadows s’est excusé de ne pas offrir le matériel de scène complet. Selon ce qu’il nous a mentionné, l’est du Canada ne permettait pas l’inclusion de la pyro en salles… Malgré tout, donnant toujours dans la théâtralité, l’imposant décor formé d’une façade de cathédrale gothique était bien intégré avec les écrans, les projections et la statue géante du «King» qui est apparue durant le concert. Du beau matériel de scène, certes, mais la pyrotechnie aurait certainement contribué à ajouter du piquant au côté grandiose de la chose. On aime ça la pyro.

Cela dit, les gars d’A7X avaient l’air bien perdu sur cette grande scène. Un petit manque de cohésion, chacun faisait un peu son truc… Moins de chimie qu’à d’autres de leurs concerts auxquels j’ai pu assister. Ils n’ont jamais vraiment été des bêtes de scène en soi, mais ils ont l’habitude d’offrir une prestation un peu plus énergique.

Musicalement, ils sont sans reproche. À une exception près. Le groupe a décidé d’ajuster son «setlist» pour les fans de Québec en ajoutant «Eternal Rest», mais le batteur Arin Ilejay a plutôt envoyé la chanson «Chapter Four». Assez cocasse! Ses compères se sont même permis quelques blagues à son endroit. Ils ont aussi troqué la chanson «Fiction» pour «Seize The Day», jouée seulement à Québec et au Tennessee durant cette tournée. Un bon pari qu’a pris M. Shadows pour les fans de Québec, qui ont été sacrés comme étant la foule la plus bruyante de la tournée par le groupe sur Twitter.

« AVENGED SEVENFOLD @TheOfficialA7X
Quebec City! By far the loudest crowd on this tour. We hope you had as much fun as we did! »

Si le dernier album Hail To The King a été durement critiqué pour ses mélodies calquées, il faut admettre que les chansons sont bien rendues en spectacle. «Doing Time» sonne très bien live, mais «This Means War» fut un peu moins appréciée des fans cependant. «Buried Alive» (selon moi, la meilleure pièce de l’album Nightmare) est définitivement la chanson phare de la soirée : quand le Colisée au complet a sorti briquets et cellulaires pour accompagner Shadows, nous étions comme à la messe. Une petite pensée pour The Rev, ici.

Somme toute une belle soirée malgré les ratées sonores habituelles et récurrentes du Colisée (on ne se le cachera pas!) puisque c’est comme jouer à la roulette russe quand on achète des billets dans cette salle. Est-ce que le son sera bon, ou pas? En fait, si j’ai un conseil à vous donner, c’est de prendre des billets au parterre et de ne pas vous tenir trop près de la scène, ou de prendre billets dans les sections 103-104-105-106 (coins du Colisée) dans les rangées du milieu. Il semble que ce soit la meilleure manière d’avoir un son optimal dans cette salle!

Mais bon ou mauvais son : Québec aime Avenged Sevenfold et le groupe le lui rend bien.

Shepherd of Fire (Hail To The King, 2013)
Critical Acclaim (Avenged Sevenfold, 2007)
Bat Country (City of Evil, 2005)
Hail to the King (Hail To The King, 2013)
Doing Time (Hail To The King, 2013)
Buried Alive (Nightmare, 2010)
Seize the Day (City of Evil, 2005)
Nightmare (Nightmare, 2010)
Eternal Rest (Waking The Fallen, 2003)
Guitar Solo
Afterlife (Avenged Sevenfold, 2007)
This Means War (Hail To The King, 2013)
Almost Easy (Avenged Sevenfold, 2007)

Rappel
Unholy Confessions (Waking The Fallen, 2003)
A Little Piece of Heaven (Avenged Sevenfold, 2007)

 

AVENGED SEVENFOLD EN PHOTOS:

 

Lu 4542 fois Dernière modification le dimanche, 08 juin 2014 00:11
Évaluer cet élément
(0 Votes)