22 Mai 2019

Architects / Thy Art Is Murder / While She Sleeps : Compte-rendu et photos du spectacle à Montréal (2019)

Le Metropolis était complètement rempli à l'occasion de la soirée incluant Architects, Thy Art Is Murder et While She Sleeps. En fait, le spectacle était à guichet fermé, tous les billets ayant été vendus en un rien de temps après leur mise en vente. Toutes les personnes présentes étaient donc entassées comme des sardines, et il m'a paru que des gens sortaient continuellement de nulle part pour s'ajouter à la foule devant la scène… Tout ce beau monde a toutefois contribué à créer une atmosphère ultra dynamique.


C'est While She Sleeps qui a ouvert la soirée sur les notes de You Are We. Dès le début du spectacle, la salle était bondée. Le groupe était très énergique et animait le public sans aucune difficulté. Comme son temps sur scène était assez court, il a minimisé ses discours afin de nous lancer le plus de chansons possible. Nous avons donc entendu, à la suite de la première pièce, Anti-Social, The Guilty Party, Civil Isolation, Silence Speaks et Hurricane.

Il y a une semaine, Thy Art Is Murder a annoncé que son chanteur, Chris CJ McMahon, devait conclure la tournée un peu plus tôt que les autres membres du groupe, puisqu'il désirait assister à la naissance de son fils. C'est Nicholas Arthur qui s'est vu accordé le rôle de chanteur pour les derniers spectacles de la tournée. Il faut l'admettre : le chanteur de Molotov Solution est parfait comme remplaçant de CJ ! Lorsque Thy Art Is Murder est monté sur scène, ses fans étaient plus que prêts. L'audience a entonné plusieurs pièces en choeur, suivant la voix de Nick Arthur avec plaisir. Pendant toute la performance, le chanteur a fait preuve d'une aisance et d'un naturel désarmants : on peut en déduire qu'il s'était très bien préparé dans l'éventualité du départ de CJ… et qu’il se rappelait ses spectacles des dernières années avec le groupe.

En ce qui concerne la setlist, on peut dire que le groupe s'est montré généreux envers ses fans :

Dear Desolation

The Purest Strain of Hate

Holy War

Slaves Beyond Death

Reign of Darkness

Fur and Claw

Coffin Dragger

The Son of Misery

Puppet Master

Human Target

Par ailleurs, si je me fie aux réactions des innombrables fans présents, la prestation de Nick était parfaite. Sur tous les visages régnaient la joie et la satisfaction. Le groupe n’est resté devant nous que 45 minutes. Le temps a passé incroyablement rapidement.

À l'arrivée d'Architects, la foule était en liesse. Depuis combien de temps les fans du groupe attendaient-ils ce moment ? Le spectacle était sold-out en 5 jours, ce qui en fait le spectacle de la tournée actuelle ayant vendu ses billets le plus rapidement.

La scène en elle-même était un show de lumières. Le groupe, lui, était super énergique et chacun de ses musiciens exhalait le bonheur. Le tout formait un spectacle son et lumière extraordinaire.

Lors de la chanson d'ouverture, la foule a joyeusement scandé, en même temps que le chanteur du groupe, les mots "DEATH IS NOT DEFEAT". Elle s'est ensuite amusée à hurler "MODERN MISERY" lorsque le micro lui était tendu. Si je nommais les paroles scandées par les fans, ce texte ne finirait jamais. Aucun doute possible : le groupe a fait une excellente sélection de pièces, incluant, outre les deux premières, Nihilist, Deathwish, Royal Beggers, Gravedigger, Downfall, Naysayer, These Colours Don’t Run, A Match Made In Heaven, Hereafter, Gone With The Wind et Doomsday.

Pendant toute la performance, les spectateurs ont chanté et/ou sauté et/ou headbangé et/ou tapé des mains et des pieds. L'ambiance dans la foule était tout simplement magique.

À la sortie de la salle, les gens partageaient leur joie commune… et leurs douleurs dûes aux intenses pits.

Lu 1205 fois
Évaluer cet élément
(2 Votes)