31 Oct 2019

Sabaton / Hammerfall : Compte-rendu et photos du spectacle de Montréal (2019)

Sabaton et Hammerfall ont une fois de plus enflammé la scène montréalaise mercredi soir pour une soirée au-delà de toute attente. Quelle soirée! Probablement l'un des concerts les plus attendus de l'année, les deux formations d'origine suédoise étaient de passage au Mtelus devant une salle comble et complètement survoltée.

Les légendes du heavy/power métal, Hammerfall, ont réchauffé le public sur le coup de vingt heures, en présentant en rafale un mix de morceaux récents et plus anciens, donc les succès Hearts On Fire et Hammer High, qui ont particulièrement séduit le public. Il faut dire que la majorité des personnes présentes au concert n’avaient jamais eu l’occasion de voir le groupe en direct, malgré quelques présences précédentes à Montréal, notamment aux Foufounes Électriques. Toutefois, déjà bien connu, Hammerfall n’a pas pris de temps avant de charmer la foule. L’énergie émane de la voix puissante et inqualifiable de Joacim Cans, sans oublier du dynamisme que présentent guitaristes Oscar Dronjak et Pontus Norgren, ainsi que l’étonnante rythmique du bassiste Fredrik Larsson et du batteur Johan Koleberg. Leur musique a vraiment su préparer le public à accueillir le groupe le plus attendu, Sabaton.

De passage à Montréal pour présenter leur plus récent album, Great War, Sabaton a fait patienter ses fans durant de longues minutes avant de monter sur scène, pendant lesquelles on pouvait entendre des extraits du nouvel opus, en versions instrumentales et symphoniques, une magnifique façon d’ouvrir le spectacle. L’air de Flanders Field a joué, puis le groupe est monté sur scène pour les premières notes de Ghost Division, sous une bruyante pluie d’applaudissement et de cris d’excitation.

La dernière fois que Sabaton a amené un tank à Montréal, c’était avec « Walther », en 2016, à l’occasion du Heavy Montréal. Surprise! Cette fois, le groupe est venu avec un « petit » nouveau, qui sert de support visuel et aussi de plate-forme pour le batteur, Hannes Van Dahl. « Vous êtes la seule ville de toutes les villes en Amérique du Nord à avoir vu nos deux tanks! », s’est exclamé le chanteur, Joakim Brodén, en présentant au public « Audie », nommé d’après l'un des soldats américains les plus décorés de la Seconde Guerre mondiale, Audie Murphy.

Le groupe a joué une série de dix-huit chansons, des plus connues aux plus récentes parues à l’été dernier, dont la pièce-titre Great War; Fields of Verdun; The Attack of the Dead Men; The Red Baron et 82nd All the Way. Il aurait toutefois été intéressant, du moins pour la partie canadienne de la tournée, que Sabaton joue A Ghost In The Trenches, puisque le morceau parle d’un héros de guerre canadien, Francis Pegahmagabow, qui est aussi l'un des deux soldats amérindiens le plus décoré de l'histoire militaire du pays. Dans l’ensemble, Sabaton a fait un choix raisonnable en présentant un ordre des pièces assez équilibré. 

Parmi les chansons qui datent un peu plus, notons Resist and Bite, Bismark, To Hell and Back, Carolus Rex et bien sûr Primo Victoria et Swedish Pagans, qui font partie des favorites. Le public s’égosillait d’ailleurs en chantant l’air de Swedish Pagans depuis l’heure de l’ouverture des portes, à 18h30. Sur un écran derrière Hannes Van Dahl, défilaient des images sur un écran géant pour accompagner les pièces et des effets de pyrotechnie suivaient les tempos plus agressifs. Les solos des guitaristes Chris Rörland et Tommy Johansson toujours aussi bien exécutés, et l’impressionnante voix de Joakim Brodén. Pour chanter le début de The Last Stand, les deux guitaristes, le chanteur et le bassiste, Pär Sundström, en quatuor ont harmonisé leurs voix à la perfection, donnant un ton très intéressant au morceau.

Empreinte de vitalité, la foule était électrisée par le rythme effréné du spectacle et s’imprégnait de l'énergie qui était dégagée par les membres du groupe. Mospits, walls of death et circle pits se sont succédés, et quelques-uns ont même fait le rameur à deux reprises.

Sabaton et Hammerfall ont fait preuve de beaucoup de générosité envers le public, non seulement avec la qualité de leurs prestations, mais aussi par leur contact avec le public. Hammerfall s’est même présenté au comptoir de marchandises après le spectacle pour rencontrer les fans à leur sortie du Mtelus et prendre quelques photos avec eux.

Annoncée à guichet fermés depuis déjà plusieurs semaines, la venue des deux formations suédoises a assurément réussi une fois de plus à impressionner un public très demandant. Les billets de concerts pour Sabaton se vendent souvent à vue d’œil et plus de la moitié des arrêts de la présente tournée ont affiché complet. Le groupe pourrait peut-être même songer à réserver des salles plus grandes ou encore à offrir des supplémentaires, étant donné la foule record qu’il attire à chaque passage en sol Nord-Américain. Il reste que c’est toujours immensément réjouissant d’assister à un concert de la sorte, où le public, tout autant que l'artiste, prend plaisir à la soirée.

Pour ceux qui ne pouvaient se rendre au spectacle de mercredi soir, il est toujours possible d’écouter un extrait d’environ 30 minutes du concert via la page Instagram de Sabaton pour un temps limité. Le groupe publie ainsi un morceau de spectacle à chaque arrêt de la tournée.

Bref, du début à la fin, une soirée remplie de bons moments entre les artistes et leur public, qui ont été plus que satisfaits! Chose certaine, Sabaton et Hammerfall donnent tout un spectacle!

Hammerfall – Setlist

Never Forgive, Never Forget

One Against the World

Renegade

Blood Bound

Any Means Necessary

Hector's Hymn

Last Man Standing

Let the Hammer Fall

Hammer High

(We Make) Sweden Rock

Hearts on Fire

Sabaton – Setlist

Enregistrement : In Flanders Fields

Ghost Division

Great War

Resist and Bite

Fields of Verdun

The Attack of the Dead Men

The Red Baron

The Price of a Mile

Bismarck

Enregistrement : Dominium Maris Baltici

The Lion From the North

Carolus Rex

Shiroyama

Night Witches

Enregistrement : Diary of an Unknown Soldier

The Lost Battalion

The Last Stand

82nd All the Way

Encore:

Primo Victoria

Swedish Pagans

To Hell and Back

Enregistrement : Dead Soldier's Waltz

Enregistrement : Masters of the World

Lu 1576 fois Dernière modification le jeudi, 31 octobre 2019 20:09
Évaluer cet élément
(2 Votes)