16 Juil 2011

Metallica : Critique et photos du concert au FEQ (2011)

Spectacle: Le 16 juillet 2011 sur la scène Bell du Festival d'été de Québec
Organisateur: Festival d'été de Québec
Photographe: Patryk Pigeon
Compte-rendu: Sophie LeMay

« Coups de pieds rock, regards de feu, solos électrisants, commentaires irrévérencieux, Dance Laury Dance ne fait pas dans la demi-mesure! » Voilà ce qu'on peut lire dans le dossier de presse de ce groupe de Québec qui fait bien des envieux en assurant la première partie de Metallica et Joe Satriani en ce samedi 16 juillet, dans le cadre du Festival d'été de Québec. Avec un hard rock crasseux que plusieurs comparent à des groupes tels que Motörhead et AC/DC, auxquels on pourrait ajouter un soupçon d'Alice Cooper, la formation offre une prestation solide et très dynamique. Dès le départ, des milliers de fans lèvent les bras dans les airs, question de montrer leur appui à ce groupe bien de chez nous et de se réchauffer avant le plat principal. À noter, la présence de Steve Hill pour la pièce Burning Hot.


Joe Satriani, ce virtuose de la guitare, commence son spectacle avec deux pièces parues il y a environ 25 ans et qui montrent tout de suite à ceux qui ne le connaissaient pas de quel bois il se chauffe avec son instrument. Aussi à l'aise sur la scène que sur son manche de guitare, il occupe bien les planches et regarde fréquemment la foule à travers ses habituels verres fumés. Les spectateurs montrent beaucoup d'enthousiasme envers ses prouesses, mais l'ambiance n'est pas la même pour ce rock instrumental que pour Dance Laury Dance. Les passages où il joue avec sa bouche sont particulièrement appréciés, même que le claviériste s'y met lui aussi, question d'impressionner la foule à son tour. Même si les gens participent bien en général, je ne suis probablement pas la seule à avoir trouvé cette performance plutôt longue.


Le ciel s'étant maintenant complètement assombri, c'est enfin le moment d'accueillir Metallica. Et quel accueil! Dès les premières images du film Le bon, la brute et le truand, duquel provient la pièce The Ecstacy of Gold, qui annonce immanquablement l'arrivée des musiciens, tout le monde passe en mode délire. Malgré l'éclairage monstre et la passerelle installée derrière la batterie, la scène reste plutôt sobre; mais a-t-on vraiment besoin de bien des artifices quand on s'appelle Metallica? Évidemment, la pyro et les pétards étaient au rendez-vous, mais pas de décor particulier. Après quatre chansons, Kirk Hammett se retrouve seul sur scène pour interpréter un solo qui n'a rien à envier à ceux de Satriani (plusieurs diront que l'élève a dépassé le maître). Les gars sont très en forme et James Hetfield semble ébloui par tout ce beau monde de « la famille Metallica de Québec » tellement il répète que que la foule est « beautiful ». Côté chansons, nous avons eu droit au même spectacle qu'à Halifax, à l'exception de la reprise Am I Evil?, de Diamond Head, en rappel. Il y en a donc pour pas mal tous les goûts. Les quelque 110 000 spectateurs présents n'étaient probablement pas tous des fans de métal, mais personne n'a pu assister à cette soirée sans avoir tapé du pied et levé les mains, à tout le moins. Et avec la météo clémente et une grosse pleine lune en prime, on peut dire que c'est mission accomplie. Metallica sur les Plaines : c'est fait et on s'en souviendra longtemps!


Liste des chansons jouées par Metallica :
Creeping Death
For Whom the Bell Tolls
Fuel
Ride the Lightning
Fade to Black
Cyanide
The Memory Remains
Welcome Home (Sanitarium)
Sad But True
All Nightmare Long
One
Master of Puppets
Blackened
Nothing Else Matters
Enter Sandman

Am I Evil?
Hit the Lights
Seek & Destroy

 

Lu 4636 fois Dernière modification le dimanche, 08 juin 2014 01:28
Évaluer cet élément
(0 Votes)